Bandeaux unsaf

Le Mag 799

mag799Préserver la démocratie !

Cher(e)s collègues,

L’UNSA-Ferroviaire revendique son autonomie et son caractère apolitique. Toutefois, dans le contexte particulier d’une campagne présidentielle atypique, il est indispensable d’affirmer nos responsabilités en toute transparence face à « l’Histoire ». Force est de constater que les partis traditionnels n’ont pas su apaiser leurs débats post-primaires. Le premier tour laisse ainsi le champ libre à un nouveau mouvement face à l’extrême droite.

Pour l’UNSA-Ferroviaire, la démocratie construite sur des luttes parfois dramatiques par les générations qui nous ont précédées, est un bien précieux. Il nous appartient de transmettre cet acquis et ces valeurs à nos enfants et de tout mettre en œuvre pour préserver cette démocratie qui nous est chère.

Sur le fond, on ne peut que regretter que les dossiers de la mobilité et du transport ferroviaire n’aient pas fait l’objet de débats à leur juste valeur. En effet, l’aménagement du territoire impacte directement tous les citoyens, tant sur la fiscalité, que sur le coût du logement et sur les déplacements au quotidien. En cela, la consistance des réseaux routiers ou ferroviaires est un élément majeur de la stratégie de la mobilité. De facto, le financement des infrastructures, dans un proche avenir, reste au centre des interrogations. Ainsi, le traitement de la dette ferroviaire nécessite un réel engagement de l’Etat.

Conformément à la loi du 20 août 2008, la période transitoire de la représentativité irréfragable des organisations syndicales confédérées prend fin au 31 décembre 2016. La mesure de la nouvelle représentativité à cette date ne change pas fondamentalement les choses, mais souligne la progression des syndicats réformistes par rapport aux contestataires. Comme dans le scrutin des TPE (Très Petites Entreprises), l’UNSA enregistre la plus forte progression, en gagnant sa représentativité dans plus de quatre-vingts branches. L’UNSA confirme son développement et ses capacités à répondre aux nouvelles attentes des salariés. Dans la branche ferroviaire en construction, la représentativité sera arrêtée au mois de juin, CFTC et CFE-CGC y perdront leur capacité à négocier.

Dans la même période, les sujets de préoccupations ne manquent pas non plus dans le GPF. Alors que l’Etat et la SNCF viennent de signer les contrats de performance Etat/SNCF Réseau, Etat SNCF/ Mobilités ainsi que le contrat cadre du GPF, les organisations syndicales interpellent unitairement la Direction sur les risques psychosociaux liés au défaut de stabilité de l’organisation de la production. Une nécessaire prise de conscience par la Direction s’impose afin d’appréhender dans les meilleures conditions l’aspect : « facteurs humains » dans la conduite des changements.    

Pour l’UNSA-Ferroviaire, le développement du mode ferroviaire passe inéluctablement par une approche sociale positive et constructive des entreprises du secteur.

Télécharger le Mag 

Le Mag 800

mag800

Feux-Verts

feux verts 50

CC GPF du 13&14 Juin

cce 0517

Signature N°2

signature2