Bandeaux unsaf

Communiqué de presse du 18 juillet 2017

com_180717

Pollution de l'air

 
Le Conseil d'Etat enjoint au Gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pour ramener les concentrations en dioxyde d'azote et en particules fines PM10 sous les valeurs limites.

L'UNSA se félicite de la décision du Conseil d'Etat

Le Conseil d’État, plus haute juridiction administrative française, a enjoint au gouvernement début juillet de prendre toutes les mesures urgentes et nécessaires, afin de réduire la pollution aux particules fines.
L'UNSA-Ferroviaire se félicite de cette décision et rappelle que le report modal Route/Ferroviaire concourt de façon prégnante à l'atteinte de cet objectif.
L’État a pris ces dernières années une série de mesures favorables au transport routier qui expliquent, en grande partie l'échec de la France vis à vis de ses objectifs de qualité de l’air : autorisation de circulation des poids lourds de 44 Tonnes, abandon de l’écotaxe, libéralisation de l’autocar interurbain…
Alors que l'accidentologie et la mortalité routière augmentent pour la 3ème année consécutive, la pollution aux particules entraîne 48 000 morts prématurés dans le pays, soit 9% de l’ensemble des décès chaque année, selon l'agence Santé publique France*.
Les actions de l'UNSA-Ferroviaire concernant l'Indemnité Kilométrique Vélo et les Plans de Déplacement Entreprise, à destination des salariés-es du Groupe Public Ferroviaire SNCF, sont également de nature à contribuer à réduire l'empreinte carbone de façon significative. L'UNSA-Ferroviaire, dans la continuité des arbitrages du Grenelle de l'Environnement et de la Cop 21, demande une nouvelle fois au gouvernement des signes forts concernant l'incitation aux mobilités douces, et un plan d'envergure en faveur du report modal Route/Ferroviaire, Voyageurs et Fret.

Télécharger le Communiqué


 

 

 

 

Le Mag 800

mag800

Feux-Verts

feux verts 50

CC GPF du 13&14 Juin

cce 0517

Signature N°2

signature2